laa_chantier
laa_scie
Invalidité
ski
velo

L’assurance complémentaire à la LAA

Plus complète que la Lamal, la LAA se contente d’assurer des prestations de base imposée par la loi.

90% des entreprises concluent une complémentaire LAA car la prime est insignifiante par rapport aux autres assurances sociales

Pour une prime très modique (entre 0,1% et 0.9% du salaire selon les prestations choisies), l’employeur peut étendre ces prestations dans les domaines suivants :

Frais de guérison en division privée

  • Prise en charge intégrale des frais non couverts par l’assurance accidents obligatoire selon la LAA en division privée et semi-privée partout dans le monde.
  • Prise en charge des frais supplémentaires de voyage, transport, sauvetage et récupération, ainsi que des dommages matériels.
  • Dommages vestimentaires et frais de nettoyage
  • Frais de transport, de recherche et de sauvetage

Suppression de la notion de faute

Couverture des accidents dans lequel la LAA peut réduire ses prestations en invoquant la faute grave tel que

  • accidents de plongée, parachute, montagne, etc…
  • accidents sans équipement adapté ou formation insuffisante
  • accidents de ski hors des pistes balisées
  • non respect des règles
  • etc…

Perte de revenu

  • 90% ou 100% du salaire pendant les deux premiers jours qui suivent l’accident
  • 10% ou 20% du salaire manquant dès le 3ème jour
  • Part du salaire dépassant le salaire maximum assuré par la LAA

Capital décès

Versement immédiat d’un capital aux bénéficiaires désignés permettant de subvenir aux besoins de chacun :

  • Financement des études des enfants
  • Remboursement d’hypothèques ou d’autres dettes
  • Indemnité complémentaire pour garantir le niveau de vie antérieur
  • etc…

Capital invalidité

Versement immédiat d’un capital fondé sur le degré d’invalidité permettant de subvenir aux besoins de chacun :
  • Capital permettant de financer une reconversion professionnelle
  • Financement des études des enfants
  • Remboursement d’hypothèques ou d’autres dettes
  • Indemnité complémentaire pour garantir le niveau de vie antérieur
  • etc…

Exemple de réduction des prestations de l’assureur LAA compensée par l’assurance complémentaire

  • Une personne de 27 ans gagnant CHF 73’000.– par année (CHF 200.– par jour), victime d’un grave accident résultant d’une entreprise téméraire (circuit de descente en VTT (Downhill), saut à l’élastique, …). L’assureur LAA intervient pour le paiement d’une indemnité journalière pendant 782 jours, puis octroie une rente d’invalidité de 40%. Cette dernière est encore complétée par une atteinte à l’intégrité de 30%.

  • Cumulées, toutes les prestations sont équivalentes à CHF 555’000.– (la rente a été capitalisée pour les besoins de l’exemple). Or, du fait de la réduction de 50% pour entreprise téméraire, l’assureur ne versera que CHF 277’500.–

  • Si l’entreprise a conclu une assurance complémentaire, celle-ci compensera intégralement la réduction opérée, indépendamment des autres prestations dues au sens de l’assurance complémentaire.

L’aide du courtier

N’oubliez pas que les charges sociales ne sont plus dues en cas de prise en charge d’un accident, raison pour laquelle il n’est pas toujours utile de couvrir 100% du salaire pour que l’employé obtienne le même revenu. En général, 90% suffit pour éviter la sur-assurance.

La complémentaire LAA peut être répartie à raison de 50/50% entre employés et employeur mais également à 100% à charge de l’un d’eux.

Il est préférable de demander conseil à un courtier expérimenté qui vous conseillera gratuitement sur les couvertures nécessaires à votre entreprise et procédera à une analyse comparative des produits sur le marché.

Contactez-nous sans engagement pour toute information ou visite de votre entreprise, vous pouvez également remplir une demande d’offre en ligne.

Rechercher